• Vanessa TOURNAN

Toutes ces choses que j'aurai aimé qu'on me dise...

Mis à jour : sept. 22

Vous rappelez vous de la taille de son petit pied de bébé fraichement né ?

Vous souvenez vous de ce petit corps blotti contre le vôtre?

de son petit nombril en formation ?

de vos premières tétées?

du premier regard de votre ainé sur sa/son petit frère/sœur ?

Des premiers changes de couche de papa ?

De la finesse de ses doigts ?

Vous souvenez vous de ces petits moments qui ont fait de vous un tout jeune parent ? une nouvelle maman ?

Si je ne devais garder qu’une seule photo de TOUTE ma vie (oui oui vous avez bien lu : une seule…), vous savez, je garderai une photo faite à la maternité :

Mes deux enfants qui se découvrent pour la première fois.

Mon ainée, toute jeune, qui pose un regard bienveillant et curieux sur sa sœur, leurs deux petites mains qui se tiennent.

Ma « grande » qui tient sa sœur dans ses bras, et qui me semble avoir incroyablement grandi en l’espace d’une seule nuit…




Rien qu’à regarder cette photo, je me revois là-bas, chambre 212, dans cette maternité où notre famille est devenue complète.


Je m’y revois revivant toutes ces premières fois de maman.

Il ne m'en faut pas plus pour sentir à nouveau sa douce odeur de bébé,

Sentir la douceur incroyable de sa peau,

et revoir sa petite main au creux de la mienne...




Je m’y revois heureuse mais pas que…

Je m’y revois soucieuse que mon allaitement se mette bien en place, stressée aussi de l’apparition de crevasses douloureuses, je m’y revois fatiguée de nuits chaotiques …

Parce que c’est ça aussi la maternité.

Pas écrit dans les magazines mais pourtant bien réel!

Alors oui, Je me revois, nouvelle maman, chambre 212, heureuse mais marchant comme un funambule sur le fil tranchant de la fatigue et de l’oubli…


On essaie vraiment de ne pas oublier !!!

On regarde son enfant et on essaie de « prendre une photo dans sa tête… » comme dit ma fille…

On scrute chaque trait de son visage angelin, on mesure de nos mains la taille de la sienne pour retenir ce souvenir pour toujours…



Mais il y aura des nuits compliquées, le retour à la maison et son lot d’angoisses, les douleurs, la fatigue, les visites incessantes….


Et les souvenirs que l’on croyait tatoués s’embrumeront petit à petit…

L’accouchement, les hormones, les contractions, la fatigue… tout ça peut altérer la chronologie et le sentiment du vécu…

On sait ce qui s’est passé…mais plus vraiment comment ou dans quel ordre…

« Son premier bain ? c’était le lendemain de sa naissance ? ah bon … t’es sûr ? »

L’oubli commencera à pointer le bout de son nez comme ça…

La naissance d’un enfant est tellement tellement puissante et magique, parfois, on peut se sentir un peu transportée dans un espace-temps un peu diffèrent…On flotte parfois, on ne capte pas vraiment tout ce qui se passe, on profite simplement… Le lieu et les heures nous sont inconnues … On profite, le reste n’a plus la moindre importance…

Les heures de sommeil en moins, le quotidien effréné, les corvées, le travail…

Les voici les coupables de l’oubli.

Les voici nos ennemis…

Ceux qui nous arrachent un petit bout de mémoire… mais sans jamais vraiment le rendre…



M’imaginer vivre le plus beau et précieux moment de ma vie et … risquer d’en oublier les détails…

C’est bien trop douloureux pour moi…


On peut dire que j’ai la chance de me connaitre assez bien, je sais mon fonctionnement lorsque je suis tiraillée de partout…


Alors, je savais que j’allais oublier…

C’est à ce moment-là que la photographie, que je pratiquais en amateur depuis quelques années, s’est avérée être l’outils parfait !

Le pouvoir de TOUT immortaliser ! De tout garder ! De pouvoir oublier …

J'étais soulagée…



Je me suis sentie vraiment soulagée et rassurée… je pouvais oublier, les photos seraient là pour me rappeler…


Se sentir épaulée dans un moment de sa vie où on a l’impression de changer de monde, je trouve ça plutôt agréable…

Pas toi ?



Je suis tombée sur ce proverbe cet après-midi…

J’ai trouvé qu'il était vraiment aligné avec ma pensée.


En sachant que « photographie » signifie « écrire avec la lumière », ça a tout particulièrement raisonné en moi.

Alors je te le livre comme une petite graine qui, je l’espère, fera germer de belles envies d’écrire de façon solaire votre histoire de famille…


« Tout ce qui est écrit continue de vivre ; tout ce qui n’est que parlé meurt… »



C'est parce que l'oubli m'a traversée, et que la photo m'a sauvée que je souhaite te proposer d'être celle qui pourrait t'aider toi aussi...


Je te propose de venir dans ta maternité pour écrire en lumière à quel point votre famille est complète, à quel point ses pieds sont petits et à quel point tu brilles dans ce rôle de maman...


Tu sais, je propose aussi ( c'est un peu mon Grand Rêve...Un article sur mon rêve arrive bientôt...) des reportages en salle d'accouchement... pour vraiment écrire le tout début de sa vie et vos tous premiers début de parents riche en émotions.


Appelle moi ou écris moi ici si ces projets raisonnent en toi, si tu sens que quelque part ça t'appelle...


Prends soin de toi...

371 vues

Posts récents

Voir tout

Amoureuse des albums..

Pourquoi être tant attachée à du papier ...? C'est une question que je me suis souvent posée... tant que j'ignorais le "pourquoi" ... mon "pourquoi" ... la raison intime et personnelle qui me pousse p

On se retrouve sur les réseaux?

Ici sur Facebook...

ou par ici...

  • Instagram

©Vanessa Khelifi Photographe à Annonay ARDECHE. N° SIRET:78891891000027 Tous droits réservés -Aucune image libre de droits - Reproduction interdite.